Informations sur le nouveau HSK (2021)


En avril 2021 a été publié le programme du nouveau HSK qui doit entrer en vigueur en juillet 2021.

Voici le lien de téléchargement du programme du nouveau HSK (attention, le fichier est lourd, 51 MB ) : Programme du HSK 3.0 (2021)

Cela a suscité un grand émoi dans la communauté des apprenants et des enseignants de chinois. Avant de regarder les nouveautés de ce programme, il est important de préciser les deux points suivants :

Premier point : quand ?

D'après les comptes officiels QQ et Tweeter du HSK, les tests du HSK actuels sont toujours la norme. Les tests du nouveau HSK seront progressivement mis en place dans les 3 à 5 prochaines années (en fonction des pays et situations locales). Les certificats du HSK actuel restent valides. Nous avons donc le temps. Pour au moins les 3 prochaines années, il n’est pas nécessaire de se préparer au test du nouveau HSK, d’autant plus que nous ne connaissons pas encore la nature et la forme de ces tests.


Pour les niveaux 7 à 9, il n'y aurait qu'un seul examen. Le niveau sera attribué selon les résultats. Pour ces niveaux, un test expérimental aura lieu en décembre 2021. Il devrait ensuite être mis en place officiellement en mars 2022. Comme ces 3 niveaux n'existent pas dans la version actuelle du HSK, on peut comprendre qu'ils soient officialisés plus rapidement.



Je vais progressivement créer des cours de chinois mandarins selon le programme du nouveau HSK (2021) en adaptant les cours actuels. Quand ces cours seront prêts et tant que les test du HSK actuels ne seront pas abandonnés pour passer intégralement à ceux du nouveau HSK, les deux ensembles de cours seront disponibles sur le site avec une inscription jointe. C’est à dire qu’une inscription dans un cours d’un modèle du HSK créera automatiquement une inscription dans le niveau équivalent de l’autre modèle du HSK, sans surcoût. Voici comment fonctionneront les équivalences :

HSK actuel Nouveau HSK (2021)
Niveau 1 (initiation)
Niveau 2 Niveau 1
Niveau 3 Niveau 2
Niveau 4 (première partie) Niveau 3
Niveau 4 (deuxième partie) Niveau 4

On remarque que le niveau 1 du nouveau HSK correspond grosso modo au niveau 2 du HSK actuel. Afin de garder un tarif très abordable pour ceux qui veulent se lancer dans le chinois, je diviserai le niveau 1 du nouveau HSK en deux parties :
Initiation qui correspondra au niveau 1 actuel
Niveau 1 qui correspondra au niveau 2 actuel.

Deuxième point : le vocabulaire

Il y a une certaine panique sur la quantité apparemment énorme du vocabulaire. Certains centres de formations et enseignants mal informés alimentent cette panique. "En augmentant le seuil de mots à connaître, les étudiants devront travailler plus dur pour acquérir tout ce vocabulaire." Voilà ce que l’on peut trouver sur Internet.

Mais si on regarde le vocabulaire de plus près, on s'aperçoit d’abord qu'un certain nombre de mots de devraient pas être comptabilisés comme tels. Par exemple, dans le niveau 1, les "mots" composés avec "dessus" (车上,地上), et les expressions 请坐,是不是, etc. ne sont pas à considérer comme des mots, mais comme des constructions grammaticales. Certains caractères (国, 中 par exemple) sont dans les listes des mots, pourtant, on ne les emploie pas seul en chinois mandarin et ne sont pas considérés comme des mots. Dans les cours du site, je les comptabilise comme caractère et non comme mot. Bref, la liste du nouveau HSK est assez "gonflée".
Comme nous le verrons plus bas dans l'article, le nombre de mots utilisés réellement dans les tests du HSK actuel dépasse déjà celui du programme.
D’autre part, quand on connaît les caractères, la construction des mots est assez aisée. C’est le même principe que la connaissance des racines gréco-latine qui facilitent la compréhension et mémorisation de nos mots. Or, en chinois, quand on connaît les caractères, on connaît toutes les racines des mots. Enfin, la construction des mots à partir des caractères est un excellent exercice qui met en lumière le fonctionnement de la pensée chinoise. Mais, je ne peux pas développer ce point ici.

En bref, pour faire une équivalence de niveau, il est préférable de se focaliser sur la liste de caractères et non celle de mots.


LES NOUVEAUTÉS DU HSK 3.0 (2021)

Avant de voir en quoi consiste ce nouvel HSK, faisons un petit retour en arrière pour voir les précédentes versions de cet examen.

Le HSK 1.0 : entré en vigueur en 1990 après 6 années de recherche et d'expérimentation. Le HSK 1.0 a été divisé en trois parties et en 11 niveaux en 1997. Ce fut le premier examen de niveau de chinois délivré par la Chine continentale pour les non-natifs. Plus de 26 000 personnes passèrent ce test. 46 lieux d'examen étaient actifs dans 29 pays différents.

Le HSK 2.0 est le HSK actuel. Il est entré en vigueur en 2009. Il est basé sur 6 niveaux. Chaque niveau a un contenu de vocabulaire bien précis. Il faut toutefois souligner que ce contenu n'était pas vraiment respecté pour les raisons que nous allons voir plus loin. Du niveau 1 à 3, un contenu de points de grammaire était également précisé. Ces 6 niveaux étaient mis en parallèle avec ceux du CECRL. Mais ce parallèle a souvent été critiqué étant donné le faible contenu du niveau 1. En effet, la principale modification du HSK 2.0 est la simplification des premiers niveaux. Le but était clairement affiché : encourager l'apprentissage du chinois.

Le HSK 3.0. Le programme sera officiellement actif le 1er juillet 2021, mais les tests pour les 6 premiers niveaux ne seront pas mis en place avant 3 à 5 ans. En ce qui concerne le test commun au niveau 7 à 9, pour lesquels il n’y a pas d’équivalent dans le HSK actuel, un premier examen aura lieu en décembre 2021 pour “expérimenter” la nouveauté. Il devrait ensuite être mis en place officiellement en mars 2022.

Le HSK 3.0 sera divisé en 3 grandes parties et en 9 niveaux :
Partie 1 (niveaux débutants初等水平) : niveau 1, 2 et 3.
Partie 2 (niveaux intermédiaires 中等水平) : niveau 4, 5 et 6.
Partie 3 (niveaux avancés 高等水平): niveau 7, 8 et 9.

Les niveaux 7 à 9 ont un programme commun. Il y aura un examen unique et le niveau sera délivré suivant les résultats au test.

Les 6 niveaux ( + la partie 3) ont un programme bien précis en termes de syllabes, caractères, mots et point de grammaire.

C'est là que vient une grande et vraiment intéressante nouveauté du HSK 3.0 : le programme ne se fait plus seulement sur les mots de vocabulaire mais surtout sur les caractères.

Avant d'aller plus loin, il faut bien préciser qu'en chinois, "mot" et "caractère" sont deux choses bien différentes. Un caractère peut être un (ou même plusieurs) mot et un mot peut être composé d'un, deux, trois voire quatre caractères. Certains caractères ont une signification, par exemple guó "pays", mais ne sont pas employés seuls. Le MOT "pays" est 国家 guójiā en 2 caractères. Chacun de ces deux caractères sont réutilisés dans un grand nombre de mots. Exemple : 中国, 法国,外国, 国外 / 家人, 搬家, 家里人, etc.

C'est une grande erreur de confondre caractère et mot en chinois.

Le gros problème des HSK versions 1.0 et 2.0 est que le contenu est basé sur le vocabulaire et non le caractère. Or, comme on vient de la dire, la réutilisation des caractères d'un même niveau permet de construire un bien plus grand nombre de mots de vocabulaire que celui présenté dans le niveau concerné. On retrouve d'ailleurs ces mots dans les annales du HSK 2.0 alors qu'ils ne sont pas présents dans la liste de vocabulaire du programme. C'est pour cette raison que dans les cours de ce site nous avons plus de mots de vocabulaire par niveau que ceux annoncés dans le programme. J'ai appelé ces mots "variantes”. Par exemple, pour le niveau 1 du HSK 2.0, la liste officielle présente 150 mots de vocabulaire alors que j'en ai dénombré 211 dans les annales. Et on peut encore augmenter facilement ce nombre. Je me suis seulement tenu au variantes des annales.

Un des grands changements du HSK 3.0 est qu'il intègre des listes de caractères et cette notion de réutilisation des caractères pour former des mots. L'apprentissage du vocabulaire en est optimisé.

Je m'en félicite car c'est un principe que j'utilisais déjà dans les cours sur Learn-chinese.online, d'où le nombre de mots de vocabulaire plus élevé que dans le programme du HSK.

Programme du HSK 3.0 (2021)

Niveaux Syllabes Caractères
en lecture
Caractères
en écriture
Mots Grammaire
Avancé 7→9 202 / 1110 1200 / 3000 500 / 1200 5636 / 11092 148 / 572
Intermédiaire 6 86 / 908 300 / 1800 400 / 700 1140 / 5456 67 / 424
5 98 / 822 300 / 1500 1071 / 4316 71 / 357
4 116 / 724 300 / 1200 1000 / 3245 76 / 286
Débutant 3 140 / 608 300 / 900 300 973 / 2245 81 / 210
2 199 / 468 300 / 600 772 / 1272 81 / 129
1 269 300 500 48
Total 1110 3000 1200 11092 572

On peut remarquer la colonne “Syllabes”. C’est la partie du programme qui a le moins de sens à mon goût. Une partie “phonétique et phonologie” aurait été très intéressante, mais je ne vois pas à quoi peut servir de donner une liste de syllabes. D’un point de vue pédagogique, c’est un non-sens.

Viennent ensuite la colonne caractères, mots et grammaire avec le nombre supplémentaire par niveau / cumul des niveaux.

Il existait déjà un programme pour la grammaire dans le HSK 2.0 jusqu’au niveau 3. Celui du HSK 3.0 est beaucoup plus détaillé.

La principale nouveauté est, comme nous l’avons vu plus haut, la liste des caractères.

Une autre grande nouveauté est l’intégration des compétences par niveaux avec des repères parfois assez précis.

Par exemple pour le niveau 1 :
Compréhension orale : être capable de comprendre un dialogue de 80 caractères maximum d’un débit de 100 syllabes à la minute minimum. Des images ou objets peuvent aider à la compréhension.
Expression orale : savoir utiliser le vocabulaire et les points de grammaires pour s'exprimer simplement (ça on s’en doutait un peu).
Compréhension écrite : être capable de lire un texte de 100 caractères maximum avec un débit de lecture de 80 caractères à la minute minimum. Des images ou objets peuvent aider à la compréhension.
Expression écrite : être capable d’écrire 100 caractères du niveau (sur les 300) en respectant l’ordre et le sens d’écriture ainsi que la ponctuation élémentaire, avec un débit minimum de 10 caractères à la minute. Être capable d’écrire des mots ou des phrases simples sur des informations personnelles basiques.

Remarquez la différence de quantité de caractères à savoir en lecture (300) et en écriture (100). Cela s’inspire des listes de seuil de caractères de Joël Bellassen. C’est pédagogiquement très intéressant car on connaît toujours plus de caractères en lecture qu’en écriture. Les caractères à connaître en écriture ne sont pas présentés par niveau (1 à 9), mais par partie (débutant, intermédiaire et avancé).

Quand j'aurai plus de temps et que j'aurai avancé dans la mise à niveau des cours vers le programme du HSK 3.0, je reviendrai plus en détails sur le contenu du programme.

Modifié le: lundi 21 juin 2021, 14:01